La première génération de Morel à l'huissier

GUILLAUME

Il est né le 3 juin 1617 à Morbier et regardez bien ci-dessous son acte de naissance

son parrain est l' honorable Guillaume Morel notaire, ce doit être un frère de Claude son père ou éventuellement son grand père et à mon avis c'est cet "honorable" parrainage qui va faire de lui et de ses frères dans le village de Morbier le Morel au notaire. A l'époque notaire, huissier, maires, échevins c'est un peu la même chose , à l'époque on devenait notaire "sur le tas" il est nécessaire de se replacer dans le contexte et le Morel au notaire c'est le Morel à l' Huissier , le Morel "dictus à l'huissier " comme on le voit dans une série d'actes. Pour compléter votre information je vous redonne ci-dessous l'extrait d'un texte rédigé par Jean Marie Thiebaud sur les notables de l'époque

" Les pouvoirs des maires étaient moins étendus que ceux des échevins , mais ils bénéficiaient de l'avantage de la durée. Si le maire de seigneurie assistait aux délibérations de la communauté , son nom figurait souvent après celui des échevins , ce qui est significatif à une époque où la préséance obéissait à des règles très strictes . Son rôle principal était de servir d'huissier de la justice seigneuriale : c'est à lui qu'incombait le devoir de porter aux justiciables de son village des citations à comparaître devant le juge châtelain ou la bailli ..ces citations étaient souvent rédigées par le maire lui-même , d'où l'obligation de savoir écrire ..Lorsque les maires exerçaient leur fonction dans l'ensemble de la seigneurie ,ils prenaient le nom de sergents ( à ne pas confondre avec les hommes de guerre , leurs homonymes ) , le terme d'huissier étant réservé aux officiers relevant d'un bailliage ou d'une juridiction provinciale .

Les échevins et les maires continuaient à exercer leur profession parallèlement à leur fonction , les rémunérations des premiers étant souvent nulle et celles des seconds très modeste . La " mairie " qui conférait à son titulaire le droit d'être qualifié " d'honorable " fut , dans quelques rares cas le tremplin vers des offices seigneuriaux plus importants . "

Comme pour son frère Claude de lui on ne sait rien . Il reste à trouver son acte de décès.

Il a le N° RIN 230 dans ma base de données  

Retour origine du nom

Départ vers tableau général